Aller au contenu

Accession à la propriété en Lozère

L'ADIL vous conseille dans votre projet d'accession à la propriété avec la 1ère édition de la semaine de l'accession à la propriété !

Du 20 au 25 mars, le réseau ANIL/ADIL se mobilise pour aider les futurs propriétaires à préparer et à réussir leur projet d’accession. Tout au long de cette semaine, l’ADIL de la Lozère organise des opérations portes-ouvertes,  des rencontres avec des juristes, ...

Les  d’un conseil en ADIL :

Un diagnostic financier qui tient compte de l’ensemble des dépenses 
Le calcul d’un budget qui intègre les frais annexes liés à l'achat (impôts et taxes, charges, entretien, …)

Un plan de financement qui intègre l’ensemble des aides mobilisables
Le Prêt à taux (PTZ), le prêt Action logement, le Prêt d’accession sociale (PAS), les prêts ou aides de collectivités locales, les aides de la CAF, …

Des conseils juridiques sur tous les aspects du projet
Sur les contrats de prêts, les contrats de vente, de construction, d’entreprise, le droit patrimonial et la protection de la famille, ...

Des conseils sur tout ce qui concerne le projet à court, moyen et long terme 
Sur la copropriété, la maison individuelle ou la construction, sur les assurances, les responsabilités, les diagnostics techniques, la réalisation de travaux et les possibilités de financement, …

Un service objectif, gratuit et personnalisé pour devenir propriétaire en toute sécurité 


Avec l’ADIL 48, toutes les clefs pour réussir votre projet d’accession !

L’ADIL 48 vous offre un conseil complet, neutre et gratuit sur toutes les questions juridiques, financières et fiscales concernant votre logement. 

L’ADIL réunit l’Etat, les collectivités locales, Action Logement, des organismes d’intérêt général, des professionnels publics et privés concourant au logement et des représentants des usagers. 


  • Quelques illustrations du conseil en accession des ADIL :

Rémi a 26 ans,est célibataire et vit en zone A. Il a un salaire de 2 000 € net par mois et paie un loyer de 700 €. Il contacte l’ADIL pour lui faire une étude personnalisée et gratuite pour savoir s’il peut ou non accéder à la propriété. Le conseiller juriste de l’ADIL après examen de sa situation, lui a établi un diagnostic financier. Rémi peut en effet accéder à la propriété et payer des mensualités équivalentes à son loyer. L’appartement qu’il souhaite acheter est neuf et coûte 185 000 €. Il dispose de 15 000 € sur son livret A, ce sera son apport. Il peut mobiliser un prêt Action Logement, un prêt à taux zéro et un prêt d’accession sociale. 

Le conseiller ADIL lui explique également qu’il faut bien penser dès à présent, lors du choix de son logement, au-delà de ses attentes personnelles, à la revente ou à la location de son bien car cet appartement pourra ne plus être adapté à sa situation professionnelle ou familiale.

Marie et Pierre sont en couple avec 2 enfants. Ils envisagent d'acheter une maison ancienne en zone C. Ils sont en CDI et gagnent chacun 1 150 € net. Ils s'interrogent sur les aides à l'amélioration auxquelles il pourrait prétendre, une fois la maison achetée. La maison coûte 85 000 € et les travaux sont de 32 000 €, avec une part de travaux d'amélioration thermique de 19 000 €. 

La conseillère de l’ADIL suggère à Pierre et Marie de financer leur projet global, l’achat et les travaux, avec le PTZ, qui leur permet de diminuer leur mensualité d'environ 70 €. Ils disposeront de 3 ans pour faire les travaux. En outre, ils pourront, s'ils recourent à des entreprises RGE, prétendre au Crédit d'impôt pour la Transition Energétique et aux Certificats d'Economie d'Energie.

Panorama des aides à l’accession

Retour en haut de page